PRÉVENTION & DIAGNOSTIC : SANTÉ MENTALE EN ENTREPRISE

Posté par Patrick le 13 janvier 2021  /   dans Publications

PRÉVENTION : SANTÉ MENTALE EN ENTREPRISE

Plusieurs mois après le début de la pandémie, les enjeux de santé mentale sont au cœur des préoccupations actuelles de la population. En effet, parmi les conséquences de la Covid-19, on compte une augmentation de la détresse psychologique qui touche désormais 50% des travailleurs québécois.[1] En d’autres mots, cela signifie que l’efficacité et la motivation au travail sont affectées de manière importante chez un individu sur deux en raison de la présence d’émotions négatives.

La santé mentale, nouvellement un enjeu sociétal ? Bien sûr que non.

Depuis déjà plusieurs années, ISO-Santé met en œuvre différentes démarches visant la prévention et la promotion de la santé mentale au cœur de ses entreprises clientes. Pourquoi ? Parce que bien avant la pandémie les problèmes de santé mentale constituaient la première cause des absences du travail parmi les maladies chroniques.[2] Sans surprise, il était estimé qu’environ 60 % des travailleurs présentant des symptômes dépressifs et de stress attribuaient leurs symptômes partiellement ou totalement au travail. [3][4]

La responsabilité de qui ? Une responsabilité partagée.

Plus que jamais, le travail est et devrait être un élément clé protecteur contribuant aux bien-être des travailleurs. En effet, dans le contexte pandémique actuel, ayant dû délaisser plusieurs activités, le travail devient une occupation précieuse et signifiante. Comment diminuer la détresse psychologique des travailleurs ? Chaque individu a bien entendu la responsabilité de gérer son propre stress, mais en tant qu’organisation, il devrait être de votre priorité d’adresser les stresseurs à la source et d’ainsi agir sur les causes que nous nommerons, tel qu’établi par l’Institut national de santé public (INSPQ), les facteurs de risques psychosociaux au travail.

Par où commencer ? ISO-Santé vous offre une gamme de services dans son programme Résilience allant d’activités de la prévention à la réadaptation. 

Une formule rapide et efficace d’évaluation « diagnostique » des facteurs de risques psychosociaux en entreprise vous est proposée :

  • Processus d’évaluation se déroulant en groupe (2 à 5) sur une période d’environ deux heures;
  • Démarche effectuée par un ergothérapeute certifié à l’administration de la grille d’identification des facteurs de risques psychosociaux au travail de l’INSPQ;
  • Remise des résultats sous forme de niveau de risque et proposition d’un plan d’action.

Une démarche vous permettant d’intervenir tôt et d’ainsi prévenir les effets néfastes sur la santé et la productivité des employés. Vous désirez en savoir plus sur nos services, contactez-nous.

 

[1] Université Laval, 2020, Étude sur le niveau de détresse psychologique des travailleurs québécois. Caroline Biron, professeure à la Faculté des sciences de l’administration de l’Université Laval (FSA ULaval) et directrice du Centre d’expertise en gestion de la santé et de la sécurité du travail.
[2] Commission de la santé mentale au Canada (CSMC) : SROUJIAN, C. (2003).  Mental health is the number one cause of disability », Insurance Journal, août, p. 8.
[3] EQCOTESST, 2008 Enquête québécoise sur des conditions de travail, d’emploi et de santé et sécurité du travail
[4] Enquête sociale générale (ESG), Statistique Canada, 2010

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Copyright 2012-2021 ISO-SANTÉ | Tous droits réservés | Web: ionora

Top